Bien-être du chien : déroulement des séances d’ostéopathie

Bien-être du chien : déroulement des séances d’ostéopathie

Le chien aussi peut suivre des séances d’ostéopathie. Celles-ci sont assurées par un praticien spécialisé dans la santé animale. Les séances visent à rétablir l’équilibre du métabolisme de l’animal et à soigner les articulations. Il s’agit surtout d’un traitement énergétique manuel complémentaire. Si vous prévoyez d’y emmener votre chien, découvrez d’abord le déroulement des séances.

Les raisons de consulter un ostéopathe

Comme chez les êtres humains, l’ostéopathie sert à compléter le traitement médical. L’ostéopathe procède dans un premier temps à un diagnostic manuel. Il vérifie la mobilité de l’animal et les éventuelles blessures qui pourraient toucher ses articulations. Le praticien se concentre également sur les muscles et les organes de l’animal. Concrètement, l’ostéopathie est une médecine complémentaire. Elle aide à traiter les problèmes de boiterie ou la raideur des articulations. Les séances d’ostéopathie permettent également de corriger les troubles métaboliques et les troubles digestifs. Les problèmes de la peau ainsi que les troubles de la reproduction peuvent également être traités par l’ostéopathie.

Le déroulement de la séance : le diagnostic

En général, une séance d’ostéopathie dure entre 10 et 30 minutes selon le cas. L’animal est installé sur la table d’auscultation pour un premier diagnostic. C’est avec ses mains que l’ostéopathe identifie les problèmes de l’animal. Il palpe le corps du chien et ses muscles. Le but ici est de rechercher les contractions musculaires. Le praticien vérifie également le Mouvement Respiratoire Primaire (MRP) du chien. Concrètement, ce sont les pulsations découlant du crâne de l’animal. Elles se propagent dans tout son organisme et dans les enveloppes musculaires.

Le résultat du diagnostic

A l’issue de la palpation, le praticien doit normalement être en mesure de déterminer les problèmes de l’animal. Il arrive à identifier les éventuelles irrégularités et les tensions musculaires du chien. Il faut savoir qu’une restriction de mobilité chez le chien n’impacte pas uniquement ses mouvements. Elle peut provoquer un déséquilibre au niveau de son organisme. Le chien dont les vertèbres sont affectées peut par exemple souffrir d’un organe. Tout cela est provoqué par les conductions nerveuses.

Le rétablissement des mouvements

Cette étape est réalisée après le diagnostic. L’ostéopathe procède au rétablissement de la mobilité de l’animal. Il se concentre sur les zones où les restrictions ont été remarquées. Les manipulations effectuées par le praticien ne se limitent pas au rétablissement des mouvements de l’animal. Elles permettent également d’assurer une bonne circulation sanguine et un meilleur flux nerveux. Les séances d’ostéopathie aident également à stimuler l’organisme de l’animal. Grâce à cette médecine complémentaire, l’animal retrouve une meilleure santé.

Les différentes techniques utilisées

L’ostéopathe a recourt à plusieurs techniques pour soigner le chien. Il peut réaliser des massages, des procédés de mobilisation des articulations ou encore des techniques viscérales. En général, le chien doit se reposer 1 ou 2 jours après une séance d’ostéopathie. Chaque séance doit d’ailleurs être espacée de plusieurs semaines pour qu’elle fasse effet sur l’animal. En France, les tarifs affichés par les ostéopathes sont différents. Les praticiens sont libres de déterminer leurs tarifs. Néanmoins, une consultation chez un praticien peut aller de 50 à 100 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *